​​​​​​​Mon célibat de prêtre …  votre fécondité évangélique !

Publié le par Miniritou

16 ans que je suis prêtre… Je n’ai pas mesuré lors de mon ordination les difficultés inhérentes au choix qu’on m’imposait. J’ai offert dans l’enthousiasme de mes 20 ans ma virginité de mon cœur et de mon corps. A ce jour j’y suis resté fidèle. On peut dénoncer l’infidélité de certains prêtres sans jeter un discrédit sur tous les prêtres…

J’ai compris peu à peu  les exigences du célibat. J’ai  découvert aussi mes limites et mes fragilités.  

Dans mon monde ou sensualité et érotisme s’affichent sur tous les écrans, où la relation sexuelle est devenue un jeu, une distraction parmi d’autres,  pas facile de garder un cœur pur, un regard chaste…

J’ai donné du sens à cet engagement du célibat, en prenant conscience que mon célibat ne pouvait pas être  uniquement une décision personnelle, et un choix intime.

C’est un choix en Eglise. C’est un choix pour l’Eglise. C’est mon choix pour le monde. Parce que le monde a plus besoin d’amour que de sexe…

Mon célibat est de votre responsabilité parce qu’il est pour vous.  Prêtre, mon sacerdoce est au service de votre foi, de votre croissance dans le Christ. Si vous voulez m’aider, et aider un prêtre à vivre son célibat de manière heureuse, demandez- lui d’être prêtre ! Ne critiquez pas, ne dénoncez pas son célibat !

Si le célibat sacerdotal est une amputation intolérable, alors la fidélité dans le mariage l’est aussi !

Pour que ma vie soit féconde, il faut que mon célibat trouve du sens dans votre foi ! Découvrez combien la vie de vos prêtres, engagés dans le célibat est un cadeau pour vous,  un cadeau pour votre foi, pour votre fidélité au Christ. Tout est là ! Essayez de comprendre le célibat de vos prêtres, arrêtez de le remettre en cause !

Je ne peux être chrétien avec vous que si je suis prêtre pour vous.

Alors le geste qui va suivre, le Lavement des pieds,  prendra son sens si votre cœur de chrétien perçoit que ma vie de prêtre, je l’ai donnée au Christ, mais je la donne aussi  à l’Eglise qui m’est confiée. Je vous la donne, avec joie et enthousiasme, dans mes pauvretés et mes fragilités humaines pour manifester qu’il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que l’on aime.  Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie au Christ qui nous aime d’un amour miséricordieux !

La miséricorde du Seigneur, à jamais je la chanterai !

 

homélie du jeudi Saint 2016

​​​​​​​Mon célibat de prêtre …  votre fécondité évangélique !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nanipeinture 30/06/2018 16:27

Bonjour ! j'ai bien lu votre article. Je le comprend en profondeur et comprend votre désir que nous chrétiens acceptions votre célibat. Mais alors demandez aussi aux évêques d'être clairs et nets pour pas dissimuler lorsque il y a faute grave. La découverte de tout ce monde caché sur la pédophilie chez certains prêtres a troublé et a fait mal. Pourquoi dissimuler ou cacher un prêtre et mettre ainsi en danger des jeunes ou des enfants ? Je sais des familles qui n'osent plus laisser leur enfants seuls avec un prêtre. Je fini en vous disant que je sais de quoi je parle ayant eu une blessure lié ç un prêtre en qui j'avais donné ma confiance. J'avais 17 ans

Jean-Pierre 30/03/2018 22:23

Merci !