Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

La stupéfiante défaite du Paris Saint-Germain contre le Barça a de quoi interpeller... Ils sont rares ceux qui auraient pu prédire un retournement de situation favorable au FC Barcelone après une défaite à Paris par 4 buts à 0. Pourtant le match retour permet la qualification des Catalans… ( 6 buts à 1)

Ce déferlement m'interpelle surtout car je perçois des réactions de supporters insupportables… L'enjeu en vaut-il la chandelle ?

Les enjeux sportifs et surtout financiers sont devenus, et depuis longtemps, plus précieux et plus prioritaires que le plaisir du jeu et la fraternité entre équipes et entre supporters : l’esprit sportif, la noblesse du jeu, la distraction qu’apporte le football : tout cela est largement dépassé !

Un de mes amis, inconditionnel supporter du PSG, me faisait part, suite à ce match cynique, du questionnement  que cela engendrait en lui : non seulement  par rapport à son attachement à ce club, mais encore aussi aux enjeux profonds de son engouement inconditionnel pour son sport favori. Il y a des espoirs déçus, des défaites amères, des désillusions terribles. Comme chrétien, je ne peux que constater que Jésus est le seul en qui mettre mon espérance sans être déçu !  Mettre sa foi dans la grand-messe hebdomadaire du football sera tôt ou tard source de déception et de remise en cause...

Une campagne publicitaire pour le Denier de l’Eglise vient d’être interdite : «Votez Jésus-Christ, le seul qui n’a changé de programme ». La réalité, c’est que si l’Eglise a besoin de moyens financiers, elle ne met pas les intérêts matériels au dessus de l’Homme. Certes, il existe dans l’Eglise, des malversations ou des magouilles : mais ce n’est pas constitutif de son message ni de sa philosophie. Dans le football, comme hélas dans d’autres sports, la grandeur du jeu et l’âme sportive sont désormais otages des millions : des places de stade à tarifs prohibitifs, des paris sportifs aux droits télévisés, sans oublier les salaires indécents des stars du ballon rond : l’argent est partout… On investit dans un club comme dans une multinationale ! Les joueurs sont devenus des contrats, le jeu est un pari lucratif, et les enjeux sont financiers avant tout.

Il faut sauver le sport de l’asservissement de l’argent. Et il n’y a pas de meilleur moyen pour cela que d’éteindre sa télé et de prendre un ballon pour jouer avec ses amis !

Le football va-t-il tuer le sport ?

Commenter cet article