Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

Interview à paraître dans le journal paroissial "Le Courrier" de Carmaux. De quoi vous mettre en appétit !

 

Le Courrier : Père Xavier Cormary, vous arrivez dans le pays carmausin pour prendre en charge comme curé ce secteur paroissial Carmaux et le Ségala. Pouvez-vous nous dire un peu qui vous êtes ?

 

XC : Je suis né à Castres il y a 43 ans et j’ai grandi à Montredon Labessonnié. Mes parents y résident toujours. J’ai un frère et une sœur. Après des études à St Sulpice et à Castres, j’ai commencé une formation en biologie à Perpignan. Mais j’ai réorienté ma vie en choisissant d’entrer au séminaire à 19 ans. J’ai effectué un séjour de 2 ans à St Pierre et Miquelon. Ordonné prêtre en 1999, j’ai commencé mon ministère à Rabastens et Salvagnac, avant de partir pendant 4 ans à Lavaur jusqu’en 2007. C’est à cette date que le Père Carré m’a nommé curé du secteur de St Sulpice et Rabastens/Salvagnac.

 

Le Courrier : Qu’est-ce qui vous a marqué dans votre histoire personnelle et dans votre ministère de prêtre ?

XC : J’ai connu dans mes jeunes années beaucoup de moqueries parce que je suis roux ! La méchanceté gratuite me révolte ! Tout comme dans un autre domaine le gaspillage d’ailleurs ! J’ai eu, ces dernières années, l’occasion de faire des rencontres extraordinaires : des croyants, des non-croyants qui vivent l’Evangile mieux que moi ! J’aime ces rencontres inattendues : il faut dire que depuis 10 ans, je rédige un blog sur internet. C’est un espace d’expression pour moi, et un lieu qui permet ces rencontres ! Pour rejoindre les jeunes, il faut utiliser les moyens de communication des jeunes. Mais je suis aussi frappé, dans ce monde hyper connecté par les si nombreuses solitudes qu’engendre notre société. Cela concerne les personnes âgées ou isolées, mais aussi ces jeunes qui sont très entourés, très sollicités par leur téléphone ou les réseaux dits « sociaux », mais qui ne trouvent guère un espace pour s’exprimer et dire leurs joies et leurs souffrances.

 

Le Courrier : Avez-vous des projets pour nos paroisses ?

XC : Oui : un projet, un grand projet, un beau projet : l’Evangile ! C’est un trésor, le trésor des chrétiens. Tous les hommes portent en eux un désir de bonheur. L’argent, la convoitise, la soif de pouvoir sont autant de pestes qui abîment et accablent l’Homme d’aujourd’hui. L’antidote, le remède à bien des maux de notre société : c’est l’Evangile. On peut ne pas être croyant, mais on mettrait juste un peu d’évangile dans les rouages de notre société, bien des problèmes seraient surmontés. L’économie de communion et l’écologie humaine doivent devenir des objectifs pour que l’Homme s’en sorte !

Commenter cet article