Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Consommer de l’être humain

com

Très tendance ! Au menu aujourd’hui : de l’être humain au barbecue !

Grillé, sauce piquante ou assaisonné sur l’autel de la société de consommation, l’homme serait-il enfin devenu comestible ? Il suffit aujourd’hui de se couper de nos racines, de nier le droit naturel, et de tordre le cou au bon sens pour que l’être humain puisse être sacrifié et jeté en pâture aux requins de la finance, aux maçons bienpensants et aux idéologues de la liberté aseptisée aux effluves de l’égalitarisme pour voir se préparer le grand méchoui où l’être humain devient lui-même un bien de consommation courante facilement jetable ou recyclable.

Plus aucune règle, car plus aucune limite : il est interdit d’interdire, m’enfin ! Les progressistes sont aux fourneaux, l’obscurantisme doit être jeté à la benne, le conservatisme doit être recongelé !

La consommation n’a pas de règle, pourvu qu’on se délecte : le menu du jour : fabriquer des enfants sans parents. Inventer des fils pour les pères et des mères pour les filles. Des bébés éprouvés ? Mais que ne ferait-on pas pour le client roi ?

Manger et boire non pour vivre, mais vivre pour manger, se manger les uns les autres, le plus gros absorbant le plus faible, et faire comme s’il était enfin normal, ce monde anthropophage qui tôt ou tard, révélera son immonde visage de dragon qui se plait à détruire l’humanité à petit feu, laissant mijoter le civet pour la mort lente de la créature soit aussi enfin la fin du Créateur.

Consommer de l’être humain
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article