Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

N'espérez pas... Décidez !

com

N'espérez pas, mon ami... décidez!

Alors que j'attendais un ami à l'aéroport de Portland, Oregon, j'ai vécu une expérience qui transforme une vie et dont vous entendez parler par les autres. Le genre qui vous prend par surprise. Celle-ci s'est produite à moins d'un mètre de moi. Cherchant à reconnaître mon ami parmi les passagers qui remontaient la passerelle, je remarquai un homme qui se dirigeait vers moi avec deux valises légères. Il s'arrêta à côté de moi pour saluer sa famille.

Il a d'abord fait signe au plus jeune de ses fils (six ans environ) tout en déposant ses bagages. Ils se sont étreints chaleureusement et longtemps. Alors qu'ils se reculaient assez pour se regarder dans les yeux, j'ai entendu le père dire: "Comme c'est bon de te revoir. Tu m'as tellement manqué!" Et son fils a souri un peu gêné, a détourné son regard et a répondu doucement: "Moi aussi, papa!" Puis, l'homme se redressa, regarda droit dans les yeux de son aîné (neuf ou dix ans) et, tenant son visage entre ses mains, il lui a dit : "Tu es déjà un jeune homme. Je t'aime tellement, Zach!" Puis, à leur tour, ils se sont étreints avec amour. Pendant que tout ceci se déroulait, une petite fille (un an, un an et demi) se tortillait dans les bras de sa mère sans quitter des yeux le magnifique spectacle de son père qui entrait. L'homme a dit: " Bonjour, petite fille!" en la prenant doucement des bras de sa mère. Il l'a abreuvé de baisers, puis l'a serré contre sa poitrine en la berçant. La petite fille s'est immédiatement calmée et a tout simplement posé sa tête sur l'épaule de son père, ivre de plaisir. Après un long moment, il confia sa fille à son fils aîné et dit: "J'ai gardé le meilleur pour la fin!" avant de donner le baiser le plus long et le plus passionné que j'ai jamais vu à sa femme. Il l'a regardée dans les yeux pendant plusieurs secondes, puis lui dit tout bas: "Je t'aime tellement!" Ils se sont regardés dans les yeux en souriant et en se tenant les mains. Pendant un moment, ils me rappelèrent des nouveaux mariés, mais je savais d'après l'âge des enfants que ce n'était pas le cas. J'y réfléchissais depuis un moment quand j'ai compris que j'étais totalement captivé par un magnifique témoignage d'amour inconditionnel à quelques centimètres de moi. Je me suis soudain senti inconfortable, comme si je violais quelque chose de sacré, puis je fus étonné d'entendre ma propre voix demander nerveusement: "Super! Depuis combien de temps êtes-vous mariés?" "Nous sommes ensemble depuis quatorze ans, dont douze années de mariage", a-t-il répondu en ne quittant pas des yeux le joli visage de sa femme. "Alors, depuis combien de temps êtes-vous parti?" L'homme se tourna enfin vers moi et me regarda, toujours avec son sourire joyeux. "Deux longues journées!" Deux jours? J'étais abasourdi. L'intensité de leurs retrouvailles m'avait donné à penser qu'il avait été absent pendant des semaines, sinon des mois. Je savais que mon air m'avait trahi et je dis, de façon désinvolte, espérant mettre fin à mon intrusion de façon élégante (et continuer à chercher mon ami): "J'espère que mon mariage sera toujours aussi passionné après douze ans!" L'homme a subitement cessé de sourire. Il m'a regardé droit dans les yeux et avec une force qui a pénétré au plus profond de mon âme, il m'a dit une parole qui a fait de moi une nouvelle personne. Il m'a dit: "N'espérez pas, mon ami... décidez". Puis, il m'a gratifié de nouveau de son plus beau sourire, m'a donné la main et a dit: "Que Dieu vous bénisse!" Sur ce, toute la famille s'est éloignée ensemble. Je regardais encore cet homme exceptionnel et sa famille spéciale s'éloigner quand mon ami est arrivé et m'a demandé: "Qu'est-ce que tu regardes?" Sans hésiter, et avec assurance, j'ai répondu: "Mon avenir!"


Auteur: Michael Hargrove

N'espérez pas... Décidez !
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

guillaume 13/10/2013 23:23

Bof, un peu facile.Ceci dit je suis d'accord avec le vision du mariage, que je partage, surtout dans notre société de merde, ou il n'y a que des cons, des dragueurs de merde, des pauvres types et des queutards, des coucheurs d'un soir, une foultitude de personnes méchantes et des gens qui croient malheureusement qu'en étant un connard on va réussir sa vie (donc qui ne connaissant pas/ou on oublié l'existence de Dieu)Désolé d'être réaliste. Donc en fait cet avis, est un peu celui du bof classique ...Quand à n’espérez pas, décidez ! que faites vous de la vertus théologale "l’espérance", d’ailleurs rappelé par le pape Francois aux JMJ de Rio. Etre chrétien c'est aussi mettre sa confiance en Dieu. Cela n'exclut pas d'être intelligent, mais espérer est une bonne chose je pense.

Landy 15/10/2013 15:36

Je pense qu'effectivement, nous avons l'espérance. L'espoir vient de Dieu. Mais Dieu ne nous demande pas que d'espérer mais d'agir. Dieu n'est-Il pas un Dieu d'actions ?

Je veux dire, quelques soient les situations, notre espérance en Lui ne doit pas être ébranlée. Mais il y a des moments où nous devons nous bouger.

Exemple : Je me suis pris la tête avec mon ami. Je peux espérer que notre relation aille mieux mais aucun de nous ne fait le premier pas vers le pardon, on peut toujours espérer.

Comme pour le peuple d'Israël qui a longtemps espérer la Terre Promise. Il y a eu un moment où ils ont dû se lever et s'approprier de ce qui leur avait été promis.

Thomas 13/10/2013 15:52

Merci pour ce magnifique témoignage !